MOT DE LA PRÉSIDENTE/DIRECTRICE DU FESTIVAL (Cérémonie d’ouverture)

Classé dans : Les mots | 0
directrice

Mme SONGA / OUEDRAOGO Suzanne

Directrice des RIPO
zuzanne@ripo.bf

C’est avec une immense joie que je prends la parole pour traduire à toutes et à tous ma gratitude et fierté d’appartenir à la grande famille des arts plastiques.

Mesdames et Messieurs, les RIPO se veulent un cadre de promotion d’artistes plasticiens amateurs et professionnels. Elles sont  chargées d’espoir pour certains et de consécration pour d’autres.

Au travers de la présente  édition, les RIPO s’engagent ainsi à se mettre au service de l’excellence burkinabé, à célébrer le courage et l’abnégation de ceux qui croient en leur travail, le travail bien fait.

 Mon engagement intervient au lendemain du nouveau contrat social qui régit notre société et son élite politique. Le Thème de la présente  édition en dit long, « contribution de l’art contemporain au questionnement  des équilibres mondiaux».  La 2éme édition est également la matérialisation de notre  engagement à tenir le pari de la pérennité et de la régularité des RIPO.  Le rendez de 2016 regroupe une cinquantaine de professionnels venant d’Afrique, d’Asie, d’Amérique, d’Europe, du Moyen orient et du Burkina Faso, autour d’une exposition internationale et une exposition off au sein de trois espaces que sont : LUKARE, NAPAMBEOGO ET NAANEGO, un atelier professionnel au centre Naanego suivi d’une table ronde à l’institut Goethe,

Une conférence internationale est attendue ici à la maison du peuple ce mardi 19 Juillet à 9 Heures. Les RIPO c’est aussi ce village festif qui reste un cadre de rencontre et d’échange entre festivalier et visiteurs.

Mesdames et Messieurs, la présente cérémonie qui consacre le vernissage de l’acte 2 des RIPO, est rendue possible grâce au dévouement d’une équipe dynamique dont j’ai eu le privilège de présider. C’est donc le moment  de dire merci aux membres du comité d’organisation et à tous ceux qui de près ou de loin, ont contribué au succès de la présente édition.

Au nom du comité d’organisation et au mien, je voudrais m’excuser d’avance auprès de nos hôtes festivaliers pour les imperfections constatées.

Mes  remerciements vont d’une part, à l’adresse des partenaires qui ont cru en nous et d’autre part, à l’endroit du sponsor officiel (le groupe EBOMAF), à Monsieur le Ministre de la Culture des Arts et du Tourisme, à Monsieur le Ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, à Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Royaume du Maroc au Burkina et au parrain artistique Monsieur Siriki KI artiste sculpteur.

 A vous fidèle public c’est à travers votre accompagnement multiple et multiforme que les RIPO iront de l’avant.

A vous journalistes et  hommes de médias, cette édition des  RIPO est la vôtre, soyez en remerciés.

Mille mercis à la famille OUEDRAOGO (maman et papa) en particulier mon époux et mes enfants qui m’ont soutenu le long de cette aventure souvent faite d’embuche.

Vive la culture et longue vie aux RIPO !

 Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *